Que peut-on traiter avec les cellules souches?

Reviewed by: 

 

La transplantation de cellules souches sanguines pour traiter les maladies du sang et du système immunitaire ou reconstituer le système sanguin après certains traitement contre des cancers est la mieux établie et la plus commune des thérapies à base de cellules souches. Le Programme national de don de moelle osseuse des États-Unis fournit une liste complète des maladies que l'on peut traiter par une greffe de cellules souches sanguines.  Plus de 26 000 patients sont traités avec des cellules souches sanguines chaque année en Europe.

Les cellules souches de la peau sont utilisées depuis les années 70 pour faire pousser des greffons de peau destinés au traitement des brûlures graves et étendues. Seuls quelques établissements cliniques peuvent pratiquer ces greffes qui sont généralement réservées aux grands brûlés dont la vie est menacée. La greffe de peau n'est cependant pas la panacée, car la nouvelle peau n'a ni follicules pileux ni glandes sébacées. Aussi, d’autres recherches sont-elles en cours pour améliorer la technique.

Ces deux types de greffes sont actuellement les seules thérapies à base de cellules souches dont l’innocuité et l’efficacité ont été solidement éprouvées. L'utilisation d'autres cellules souches est actuellement testée dans des essais cliniques, notamment pour régénérer les tissus endommagés du cœur, de la peau, des os, de la moelle épinière, du foie, du pancréas et de la cornée ou encore pour traiter des cancers du sang ou des organes. La majorité de ces essais utilisent des cellules souches mésenchymateuses provenant de tissus tels que le tissu adipeux, la moelle osseuse et le tissu conjonctif. Seul un petit nombre utilise des cellules souches du sang.

Parmi les thérapies les plus avancées sur le plan des essais cliniques on peut citer celles visant à traiter certaines maladies ou lésions des os, de la peau ou de la cornée à l'aide de greffes de cellules souches prélevées à partir de ces organes. On peut par exemple reconstruire une cornée à partir de cellules souches de l'œil pour traiter certaines lésions oculaires. La greffe de cornée a déjà démontré son innocuité et son efficacité dans le cadre d'essais cliniques précoces. Toutefois, d'autres études portant sur un plus grand nombre de patients doivent être menées avant que les organismes de réglementation approuvent son utilisation en Europe.

Tous les traitements à base de cellules souches ont recours à des techniques spécialisées. Par conséquent, ils devraient être administrés exclusivement dans des centres spécialisés agréés par les autorités de santé nationales.

Tous les traitements devraient être considérés comme expérimentaux tant qu'ils n’ont pas franchi avec succès les tests rigoureux des différentes phases des essais cliniques. C’est alors seulement que le traitement peut recevoir l'autorisation pour une utilisation généralisée.

Les sites Web suivants comprennent des bases de données interrogeables sur les essais cliniques :
Clinicaltrials.gov 
Registre des essais cliniques de l'Union européenne (UE) 

Pour en savoir plus
Cellules souches et maladies (page Web des National Institutes of Health des États-Unis)
Cellules souches sanguines : les pionnières de la recherche sur les cellules souches (fiche info EuroStemCell)
Cellules souches de la peau : d’où viennent-elles et que peuvent-elles faire? (fiche info EuroStemCell)
Essais cliniques sur les thérapies à base de cellules souches (article scientifique : BMC Medicine 2011, 9:52)
Le parcours d'un futur traitement : de la recherche fondamentale aux applications cliniques (affiche & et jeu de diapos)

Ultimo aggiornamento: 
6 Ott 2011